http://humeursdeparis.com/app/uploads/2015/07/les-bains-credit-paul-raeside-2342-Copie-e1438043725128.jpg

Guillaume Grasset

Les «Bains Douches» : La Renaissance

Au mois de mars alors que l’hiver nous enveloppait encore de son épais manteau blanc, le tout Paris branché issu du milieu artistique, de la mode, de la musique, du cinéma, de la télé, s’était donné rendez-vous pour un grand événement : la réouverture des mythiques «Bains Douches». Et non, malheureusement, je n’étais pas de la soirée. Mais curieuse, j’y suis allée quelques semaines plus tard un peu sceptique et sans trop d’attente.

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

En foulant les marches des «Bains» (les «Douches» n’ayant pas survécu aux rénovations), temple de la night parisienne des années 80 – le Studio 54 de Paris – fréquenté par les Andy Warhol, Basquiat, Lagerfeld, David Bowie, De Niro, Prince et un jeune David Guetta peu connu, je me suis mise à imaginer l’ambiance décadente qui régnait  dans ces lieux pendant ces années de fêtes interminables. S’attaquer à cette institution parisienne, reine de la démesure, est une grosse commande.

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

Dès l’entrée le ton est donné : hauts plafonds, bar spectaculaire en fond de scène, mobilier vintage choisi avec goût et ce rouge bordeaux prédominant. L’effet est saisissant.

Paul Raeside

Paul Raeside

D’une salle à l’autre on découvre une atmosphère singulière et captivante. Au sous-sol, on a conservé la boîte de nuit, où aiment se retrouver «hipsters» et nostalgiques ou des personnalités publiques parisiennes comme Laurent Ruquier que j’ai croisé lors de mon passage.

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

La piscine iconique de mosaique bleue est toujours intacte et continue d’attiser la curiosité. La version 2015 propose aussi un restaurant très agréable où règne une ambiance feutrée. On y mange plutôt bien, on y croise plein de beau monde et c’était plein à craquer lorsque j’y suis allée.

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

Autre grande nouveauté, le lieu abrite maintenant un hôtel 5 étoiles de 39 chambres et suites accueillantes  et décorées avec beaucoup de goût mais je n’ai pas eu la chance de les visiter.

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

Le désign raffiné et sensuel de ce lieu auquel ont été intégrés des clin d’oeil de la déco d’origine conçue à l’époque par un tout jeune designer encore inconnu, un certain Philippe Starck, a tout pour plaire. Je pense au canapé où avait été photographié Andy Warhol qui a été reproduit pour les chambres, au plancher de danse de damier noir et blanc identique à l’original tout comme le superbe comptoir du hall d’entrée et plusieurs oeuvres récupérées.

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

 Guillaume Grasset

Tout est spectaculairement beau, design et de bon goût. C’est un lieu à voir absolument. Jusqu’ici l’avenir des Bains semble prometteur mais seul le temps nous dira si cette adresse légendaire saura retrouver son panache d’autrefois. C’est ce qu’on souhaite.

Les Bains
7 rue du Bourg l’Abbé, IIIème arr., métro Étienne Marcel
Paris

+33 1 42 77 07 07

Pour d’autres idées et découvertes, cliquez «J’aime» sur la page Facebook de Humeurs de Paris . Et pour savourer toutes mes humeurs, suivez moi sur Instagram et Twitter.